Le président de la Société Makivik salue l’approche diplomatique avec les Wet’suwet’en, soulignant que toute autre approche serait déplorable pour le Canada