La Société Makivik veut créer un groupe de travail avec le gouvernement du Québec concernant l’immatriculation des armes à feu