Maggie Emudluk

  • Maggie Emudluk

    Vice-présidente au développement économique

Maggie Emudluk a été élue au poste de vice-présidente au développement économique de la Société Makivik le 17 janvier 2019. Elle est née à une vingtaine de kilomètres en amont de la communauté actuelle de Kangiqsualujjuaq en 1961 à l’ancien poste de traite de la Compagnie de la Baie d’Hudson. Elle possède une vaste expérience dans le domaine de l’administration publique au sein de sa communauté et dans l’ensemble du Nunavik.

Mme Emudluk a étudié à Ottawa, où elle résidait chez des amis de la famille qui travaillaient à la pourvoirie exploitée par son père sur une île au sud de George River. Elle a entrepris sa carrière à titre de secrétaire/réceptionniste à l’école de Kangiqsualujjuaq avant d’y occuper le poste de directrice de centre pendant dix ans, de 1983 à 1993.

Maggie a été élue au poste de conseillère municipale du village nordique de Kangiqsualujjuaq en 1986. Elle a dû quitter ses fonctions de directrice de centre à la suite de son élection à la mairie en 1993, poste qu’elle a occupé jusqu’en 2001. Au cours de cette période, elle a également représenté la communauté à titre de conseillère régionale à l’Administration régionale Kativik (ARK). Elle a occupé la fonction de chef d’assemblée de l’ARK pendant quelques années jusqu’à son élection au poste de vice-présidente. Elle a représenté l’ARK à divers conseils, dont ceux de l’Office municipal d’habitation Kativik et du Fonds d’exploration minière du Nunavik lors de leur création. Elle a été élue présidente de l’ARK en novembre 2006, poste qu’elle a occupé jusqu’en 2015. Elle a été la première femme à diriger l’ARK.

Maggie était mairesse de Kangiqsualujjuaq lors de la tragique avalanche de 1999, au cours de laquelle neuf membres de la communauté ont perdu la vie. Elle a reçu en 2003 la Médaille commémorative du gouverneur général du Canada décernée à des Canadiennes et des Canadiens en reconnaissance de leurs réalisations remarquables ou d’éminents services rendus à leurs concitoyens dans leur communauté ou au Canada.

Maggie a codirigé les activités de consultation et de mobilisation menées conjointement avec la Société Makivik et d’autres dirigeants régionaux dans le cadre de Parnasimautik. Cela comprenait des rencontres dans les 14 communautés du Nunavik ainsi qu’à Chisasibi et Kawachicamach, et une séance d’une journée tenue à Québec avec 14 ministres du gouvernement du Québec. Le rapport de consultation Parnasimautik a été publié en 2013.

Maggie est mariée à Jean Leduc. Elle a trois enfants et huit petits-enfants. Dans ses temps libres, elle aime coudre, aller dans la nature, lire, s’adonner à la pêche sur la glace et cueillir de petits fruits.