Université Laval takes the lead once again in Research on Sustainable Development of the North

Communiqué

Québec, le 15 décembre 2011 – Le recteur de l’Université Laval, Denis Brière, et le vice-recteur à la recherche et à la création, Paul Fortier, ont annoncé aujourd’hui la création de la Chaire de recherche sur le développement durable du Nord. Celle-ci aura pour principal objectif d’améliorer les connaissances sur les enjeux du Nord, notamment sur l’avenir des populations, leur mieux-être et leur prospérité.

« Aujourd’hui, l’annonce de cette nouvelle chaire de recherche vient à nouveau renforcer la position de leader qu’occupe l’Université Laval en matière d’études nordiques, en plus de poursuivre le travail exceptionnel de recherche et de compréhension du Nord, commencé il y a 50 ans par nos chercheurs », de mentionner le recteur Denis Brière.

Cette chaire propose de repenser le développement du Nord en harmonisant ses composantes  sociales, humaines, environnementales et économiques et en s’assurant que ce développement ait des retombées significatives sur les communautés du Nord, où les besoins sont très importants. En plus de son approche interdisciplinaire, la Chaire favorisera la production et la diffusion de connaissances par les chercheurs et les partenaires.

Titulaire de la Chaire, Thierry Rodon est professeur associé au Département de science politique de l’Université Laval et professeur adjoint à la School of Public Policy and Administration de l’Université Carleton. Il est également chercheur associé au Centre interuniversitaire d’études et de recherches autochtones (CIERA) de l’Université Laval, au Carleton Centre for Community Innovation et à l’Observatoire Jeunes et Société de l’INRS. Il est également Fellow au Carleton Center for Governance and Public Management. Il s’intéresse aux politiques nordiques et au développement communautaire et possède une vaste expérience de travail avec les communautés autochtones et les institutions nordiques. Auteur de nombreux ouvrages sur le Nunavut, il a également participé au développement et à la mise en œuvre d’un programme de certificat en service public pour le gouvernement du Nunavut et a été impliqué dans le développement du projet de gouvernement régional du Nunavik.

Partenariat de recherche
Le projet de recherche de la Chaire, de 1,1 million de dollars sur cinq ans, voit le jour grâce à une contribution financière de la Société Makivik, d’ArcelorMittal Mines Canada et d’ArcticNet. « C’est avec enthousiasme que nous participons à la création de cette Chaire sur le développement durable du Nord qui alliera à la fois les connaissances scientifiques et les connaissances traditionnelles relatives aux Inuits du Nunavik », mentionne Pita Aatami, président de la Société Makivik.

« ArcelorMittal Mines Canada est très fière de participer à la création de cette chaire qui contribuera sans aucun doute à nous faire travailler tous ensemble pour développer harmonieusement le Nord, en faire bénéficier les communautés et en préserver l’environnement », souligne à son tour Gilles Couture, directeur de l’environnement et de la qualité d’ArcelorMittal Mines Canada.

« La nouvelle Chaire en développement durable du Nord s’ajoutera aux 29 chaires nordiques d’ArcticNet. Les travaux de la Chaire combleront un secteur crucial du programme du réseau et contribueront aux quatre études régionales intégrées des impacts menées par ArcticNet », d’ajouter Louis Fortier, directeur scientifique d’ArcticNet.

– 30 –

Source :
Sylvain Gagné
Relations avec les médias
Direction des communications
Université Laval
418 656-3952

Cliquez ici pour télécharger la version PDF

Université Laval takes the lead once again in Research on Sustainable Development of the North