Programme Ungaluk

ungaluk

Le Programme des collectivités plus sûres, qui porte le nom tout à fait approprié d’Ungaluk, a été créé en février 2007.

Le Programme Ungaluk découle d’une modification qui a été apportée à l’Entente de partenariat sur le développement économique et communautaire au Nunavik (Entente Sanarrutik) conclue avec le gouvernement du Québec, et constitue une solution de rechange à la construction d’un centre de détention au Nunavik.

Chaque année, 10 millions de dollars sont versés dans le cadre de ce programme. Cette somme est indexée au coût de la vie et est utilisée pour prévenir la criminalité dans la région.

Le Programme prévoit la recommandation de priorités et de stratégies pour combattre la criminalité, promouvoir la sécurité et la bonne santé des communautés, en prenant notamment des mesures adaptées à la culture pour améliorer le milieu social, fournir de l’aide aux victimes d’actes criminels et améliorer les programmes sociaux destinés aux Inuit qui sont incarcérés.

Chaque année, 10 millions de dollars sont versés dans le cadre de ce programme. Cette somme est indexée au coût de la vie et est utilisée pour prévenir la criminalité dans la région.

Des critères de financement clairs ont été établis, afin que les fonds soient répartis équitablement entre toutes les communautés, en fonction de leur population, et des programmes régionaux.

Le Comité Ungaluk, composé de huit membres, soit quatre nommés par le gouvernement du Québec, deux par la Société Makivik et deux par l’Administration régionale Kativik, examine les propositions des organismes œuvrant à l’échelle locale et régionale pour vérifier qu’elles auront un impact sur la prévention de la criminalité, avant de les approuver.

Le Comité rédige actuellement un rapport pour sa première année d’activités et met en place un service en ligne et de courrier électronique pour que les organismes puissent présenter leur demande d’aide financière plus facilement.

À la fin de décembre 2007, le Comité avait analysé 72 propositions et approuvé 9,3 millions de dollars pour la réalisation d’initiatives au Nunavik.