Recent History & Demographics

demographic

Depuis plus de 4 000 ans, les Inuit du Québec nordique occupent le territoire du Nunavik. Au cours des trois derniers siècles, les Inuit du Nunavik ont eu des contacts soutenus et de longue durée avec les Européens par l’entremise des missionnaires anglicans, des marchands de fourrures et des représentants de la Compagnie de la Baie d’Hudson. Les Inuit étaient un peuple nomade. Ce n’est qu’au début des années 1950 qu’ils ont adopté un mode de vie sédentaire en s’établissant en permanence dans des villages.

Le Nunavik compte plus de 10 000 Inuit, qui vivent dans 15 villages, répartis le long des côtes de la baie d’Ungava, du détroit d’Hudson et de la baie d’Hudson (incluant le village de Chisasibi, qui est situé en dehors du Nunavik).

Le Nunavik compte plus de 10 000 Inuit, qui vivent dans 15 villages, répartis le long des côtes de la baie d’Ungava, du détroit d’Hudson et de la baie d’Hudson (incluant le village de Chisasibi, qui est situé en dehors du Nunavik). Situés entre 1 000 à 1 900 km au nord de Montréal, tous ces villages, sauf quatre, comptent moins de 1 000 habitants. Les communautés les plus populeuses sont celles de Kuujjuaq, de Puvirnituq, de Salluit et d’Inukjuak. Citoyens canadiens, les Inuit sont assujettis aux lois fédérales et provinciales sur les taxes de vente et les impôts.

Lors du dernier recensement, il y avait environ 1 000 résidents non inuit vivant au Nunavik.

La population du Nunavik est jeune. Plus de 60 % de la population est âgée de moins de 30 ans, soit le double de la proportion correspondante dans le sud du Québec. Chez les Inuit, le taux de croissance naturelle de la population est de trois à quatre fois supérieur à la moyenne québécoise. Depuis les années 1950, l’espérance de vie a considérablement augmenté, passant de 48 à 66 ans.

Les premières écoles ont été établies par le gouvernement fédéral dans les années 1950. Le système d’éducation actuel est offert par la Commission scolaire Kativik. De la maternelle à la troisième année, les élèves reçoivent leur éducation en inuktitut, après quoi ils choisissent une seconde langue d’enseignement. La langue et la culture inuit sont enseignées tout au long du primaire et du secondaire. Le taux de rétention de la langue au Nunavik est de plus de 95 %, l’inuktitut demeurant la principale langue parlée.

La religion anglicane prédomine au Nunavik.