Makivik accueille favorablement la nouvelle approche de travail du gouvernement fédéral auprès des peuples autochtones du Canada

Le 30 août 2017 – Kuujjuaq (Nunavik) – La Société Makivik accueille favorablement l’annonce faite le lundi 28 août par le premier ministre du Canada concernant la dissolution du ministère des Affaires autochtones et du Nord afin de créer deux nouveaux ministères destinés à mieux servir les Inuits, les Métis et les Premières nations du Canada.

« Les Inuits du Nunavik prennent note de ce changement historique visant à faire disparaître les structures coloniales existantes afin d’améliorer les relations avec nous. En effectuant ce changement, le gouvernement reconnait que le ministère des Affaires autochtones et du Nord Canada (AANC) était principalement chargé de mettre en œuvre la Loi sur les Indiens, et qu’il n’était pas conçu pour soutenir les Inuits et créer des partenariats avec eux. Le remplacement d’AANC par deux nouveaux ministères reflétera, nous l’espérons, la situation distincte des Inuits au Canada », a déclaré le président de Makivik, Jobie Tukkiapik.

Le gouvernement fédéral a annoncé lundi que l’ancienne ministre d’AANC, Carolyn Bennett, deviendra la ministre des Relations Couronne-Autochtones et des Affaires du Nord, tandis que l’ancienne ministre de la Santé, Jane Philpott, deviendra la ministre des Services aux Autochtones.

« Nous sommes impatients de travailler avec la ministre Bennett dans son nouveau rôle. Elle a travaillé à jeter les bases du Comité de partenariat entre les Inuits et la Couronne (CPIC), et nous comptons réaliser des progrès dans le cadre de ce nouveau forum afin d’améliorer le sort des Inuits du Nunavik et de l’ensemble de l’Inuit Nunangat », a déclaré Jobie Tukkiapik. « La ministre Philpott, dans ses fonctions antérieures de ministre de la Santé, a également participé étroitement au processus du CPIC, et poursuivra certainement son travail à cet égard. Je suis heureux que son nouveau ministère ait un mandat clair afin d’améliorer la qualité des services offerts aux Inuits, aux Métis et aux Premières nations dans le cadre d’une approche fondée sur les particularités de chacun. »

« Enfin, ce changement historique prendra certainement du temps à mettre en œuvre. Une loi devra être adoptée pour dissoudre AANC, et des consultations continues seront requises avec les Inuits concernant la création des deux nouveaux ministères. Je suis impatient de travailler de façon positive avec les autres dirigeants inuits sur la scène régionale et nationale afin de produire de meilleurs résultats pour tous les Inuits et l’ensemble des Canadiens », a déclaré Jobie Tukkiapik.

-30-

Renseignements :
William Tagoona
Responsable des communications et des relations avec les médias
Société Makivik
Tél. :  819-964-2925
wtagoona@makivik.org
www.makivik.org

La Société Makivik est l’organisation de revendications territoriales chargée de gérer les fonds patrimoniaux perçus par les Inuits du Nunavik en vertu de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois. Elle a notamment pour rôle d’administrer et de placer ces fonds, et de promouvoir la croissance économique en aidant à créer des entreprises dirigées par les Inuits du Nunavik.

La Société Makivik favorise la préservation de la culture et de la langue inuites, de même que la santé, le bien-être, la réduction de la pauvreté et l’éducation des Inuits dans les communautés du Nunavik

Makivik accueille favorablement la nouvelle approche de travail du gouvernement fédéral auprès des peuples autochtones du Canada