Le président de la Société Makivik et la présidente L’ARK rencontrent le Premier Ministre du Québec Philippe Couillard

Kuujjuaq, Québec, le 8 Octobre 8, 2014 ─ Le président de la Société Makivik, Jobie Tukkiapik, et la présidente de l’Administration régionale Kativik (ARK), Maggie Emudluk, ont rencontré aujourd’hui le premier ministre du Québec Philippe Couillard. Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, Pierre Arcand, le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley et le député d’Ungava, Jean Boucher, étaient également présents.

Il s’agissait d’une première rencontre entre les leaders du Nunavik et le premier ministre depuis l’élection du gouvernement Libéral en avril dernier. Leurs échanges, constructifs, ont permis aux participants de faire le point sur les engagements du gouvernement vis-à-vis des relations de nation à nation développées par le Nunavik et le Québec au cours des vingt dernières années.

Nous avons clairement indiqué que les Inuits du Nunavik doivent être pleinement impliqués dans toutes les décisions concernant leur propre développement. Notre culture, notre langue et notre identité doivent aussi être adéquatement protégées, tout comme l’environnement

L’entretien a été l’occasion pour le premier ministre et pour le ministre responsable du Plan Nord de présenter les objectifs de leur gouvernement relativement aux investissements dans le Nord et au développement économique. De leur côté, les représentants du Nunavik ont informé leurs vis-à-vis des plus récents progrès du processus Parnasimautik.

«Nous avons clairement indiqué que les Inuits du Nunavik doivent être pleinement impliqués dans toutes les décisions concernant leur propre développement. Notre culture, notre langue et notre identité doivent aussi être adéquatement protégées, tout comme l’environnement» a affirmé le président de Makivik, Jobie Tukkiapik. «Les Inuits du Nunavik sont prêts à travailler de nation à nation avec le Québec et en partenariat avec les porteurs de projets, pour un développement durable et équitable du Nord.»

La pénurie de logements et le coût élevé de la vie dans les communautés du Nunavik ont aussi été abordés durant la rencontre, tout comme le projet Saqijuk de reconstruction de la régulation sociale, la fourniture de services internet à large bande de qualité et les territoires qui devraient être protégés contre tout développement industriel. «Les Nunavimmiuts proposent plusieurs solutions conformes à nos valeurs pour régler une vaste gamme de problèmes. Nous sommes engagés vis-à-vis de nos communautés et de notre mode de vie. Nous avons maintenant besoin de ressources gouvernementales afin de pouvoir mettre en œuvre des initiatives qui vont renforcer le tissu social et le développement de nos communautés» a conclu la présidente de l’ARK, Maggie Emudluk.

Le président de Makivik et la présidente de l’ARK demandent au premier ministre et à son gouvernement de prendre des mesures au cours des prochains mois afin d’approfondir leur dialogue avec les Inuits du Nunavik et leurs organisations.


Pour plus d’informations:

Angela Petru
Coordonnatrice des Communications
Administration régionale Kativik
Tel. 819-964-2961, ext. 2317
media@krg.ca
www.krg.ca
William Tagoona
Agent principal des communications
Société Makivik
Tel. 819-964-2925
wtagoona@makivik.org
www.makivik.org


L’ARK est un organisme public non ethnique créé en 1978 suivant la signature de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois. L’ARK exerce sa compétence sur presque tout le territoire du Québec situé au nord du 55e parallèle dans les domaines suivants : affaires municipales, transports, environnement, police, emploi, formation de la main-d’oeuvre, sécurité du revenu, services de garde à l’enfance, ressources renouvelables, aménagement du territoire, sécurité civile et développement économique.

Makivik est la société de développement chargée de gérer les fonds patrimoniaux perçus par les Inuits du Nunavik en vertu de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois. Elle a notamment pour rôle d’administrer et de placer ces fonds, et de promouvoir la croissance économique en aidant à créer des entreprises dirigées par les Inuits du Nunavik. La Société Makivik favorise la préservation de la culture et de la langue inuites, de même que la santé, le bien-être social et économique, et l’éducation des Inuits dans les communautés.


Cliquez ici pour télécharger une version PDF de ce communiqué

Le président de la Société Makivik et la présidente L’ARK rencontrent le Premier Ministre du Québec Philippe Couillard