Centre de recherche du Nunavik

Le Centre de recherche du Nunavik (CRN) a été établi à Kuujjuaq en 1978, suivant la signature de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois, initialement pour effectuer le suivi et la collecte de données liées à l’utilisation des terres et à l’écologie au Nunavik.

Le CRN est exploité par le Service du développement des ressources de la Société Makivik. Le CRN emploie un directeur, un biologiste de la faune, un analyste toxicologique, un spécialiste des maladies de la faune, un biologiste des pêches, trois techniciens de la faune et une secrétaire administrative.

La majorité des travaux réalisés par le CRN consistent en des recherches scientifiques sur le milieu naturel et la faune (aliments traditionnels). Ces travaux de recherche servent essentiellement à l’élaboration de politiques et de mesures par la Société Makivik. Le CRN réalise également des programmes de surveillance qui répondent directement aux besoins des Inuits des 15 communautés du Nunavik ainsi qu’aux régions inuites avoisinantes.

Le CRN participe à de nombreux projets de recherche concertés et travaille régulièrement en partenariat avec d’autres organismes nordiques (conseils de cogestion de la faune, associations de chasseurs, pêcheurs et piégeurs, villages nordiques et corporations foncières) ainsi qu’avec des instituts de recherche du sud, des universités et tous les ordres de gouvernement pour aborder des questions qui concernent directement les résidents du nord.

Études environnementales

Le CRN effectue ses propres études environnementales et fournit son expertise sur une base contractuelle à d’autres organismes. Les études sont souvent réalisées en collaboration avec divers organismes, universités ou ministères, dont ArcticNet, le Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord, Santé Canada, Pêches et Océans Canada, Environnement et Changement climatique Canada et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Études sur les poissons et la faune

Le CRN réalise un certain nombre de programmes de surveillance de la faune et contribue avec des universités et des organismes gouvernementaux fédéraux et provinciaux à des études écologiques sur de nombreuses espèces nordiques, incluant l’omble chevalier, le saumon de l’Atlantique, le touladi, le béluga, le morse, le phoque, l’ours blanc, le caribou, le bœuf musqué, le renard, les oiseaux de proie, la sauvagine et les organismes marins.

Les employés passent souvent du temps sur le terrain à réaliser des études spécialisées et travaillent aussi avec des chasseurs locaux afin de prélever des échantillons et recueillir des renseignements. Le CRN possède deux petites embarcations que le personnel utilise pour des projets marins réalisés dans les eaux côtières ou en mer.

Laboratoire analytique de métaux-traces

Cette installation à la fine pointe de la technologie est la seule du genre dans l’est de l’Arctique. Elle est équipée de deux spectromètres d’absorption atomique pour mesurer les niveaux de métaux lourds (p. ex., mercure, plomb et cadmium) dans les aliments traditionnels tels que les poissons et les mammifères marins. Des protocoles d’assurance de la qualité internes et externes sont systématiquement appliqués pour assurer l’exactitude et la précision des analyses. Le laboratoire analytique de métaux-traces est souvent appelé à collaborer à des projets de recherche sur des contaminants métalliques avec des organismes gouvernementaux, des universités et la Régie régionale de la santé et des services sociaux du Nunavik.

Laboratoire de pathologie

Le CRN surveille les maladies qui affectent les animaux et peuvent se transmettre aux humains. Dans le cadre du Programme de prévention de la trichinose, la viande de morse est testée selon les directives établies à l’Agence canadienne d’inspection des aliments. Les résultats sont transmis à l’agent de santé publique du Nunavik dans les 24 heures suivant la réception d’échantillons de la communauté où le morse a été chassé. D’autres maladies de la faune sont surveillées en collaboration avec des chercheurs universitaires et des organismes gouvernementaux.

Bibliothèque

Le CRN possède une petite bibliothèque très complète qui contient notamment une collection unique de rapports d’études sur la faune et l’environnement datant des premières années d’existence du CRN. Une bonne partie de cette collection a été archivée et est accessible en ligne par l’entremise du Système d’information sur les sciences et les technologies arctiques (SISTA).

La bibliothèque contient également la collection personnelle de livres rares et anciens ainsi que d’artéfacts ayant appartenu au regretté Dr D. W. Doidge, le directeur du CRN ayant été le plus longtemps en poste.

Services de cartographie

Équipé d’appareils technologiques de qualité professionnelle, le CRN produit des cartes et des affiches en couleur pour diverses études sur le terrain et présentations. Parmi les clients, il y a des organismes locaux et régionaux ainsi que des chercheurs et des étudiants de passage dans la région.

Éducation et sensibilisation

L’un des mandats importants du CRN est de faire la promotion des sciences auprès des jeunes. Le plus souvent possible, le personnel participe à des activités éducatives et de sensibilisation. Par exemple, le CRN embauche des jeunes l’été pour travailler dans les laboratoires ou sur le terrain, donne de la formation aux élèves du secondaire tant dans le domaine des compétences traditionnelles sur le terrain que dans celui des sciences appliquées et initie les élèves de la maternelle à la vie aquatique dans les étangs.

Nombre d’employés

9

Coordonnées du bureau principal :


Centre de recherche du Nunavik
C. P. Box 179
Kuujjuaq, Quebec
Canada
J0M 1C0

Tél. +1 819 964 2951
1 877 625 4845
Courriel  research@makivik.org